Nos prises de positions

Depuis 1921, l’AGEEM n’a de cesse de promouvoir l’école maternelle et de défendre les intérêts des enfants. Nos réflexions depuis des décennies ont toujours mis l’ENFANT au cœur des échanges et des propositions. Pour l’AGEEM, il est important et essentiel de prendre toujours appui :
– sur ce que l’on sait sur le développement de l’enfant, ses étapes et ses besoins pour construire des actions cohérentes et des apprentissages durables et solides.
– sur le professionnalisme des enseignants et le travail du terrain.

C’est l’occasion de REDIRE qu’à l’école maternelle nous accueillons des enfants que nous allons conduire à devenir des élèves.

C’est l’occasion de REAFFIRMER que l’école maternelle est l’espace-temps des APPRENTISSAGES. On ne devient pas écolier de façon instantanée et magique en passant la porte de l’école. C’est une véritable construction pas à pas qui se développe sur 3 voire 4 années et qui concerne tous les aspects affectifs, sociaux, moteurs et cognitifs de la personne.

Les positions de l’ AGEEM opérées à travers des filtres associatifs et professionnels prennent appui aussi sur les réflexions des membres du conseil scientifique de l’ AGEEM.

Pour nous, professionnels engagés dans la vie de l’école et dans la défense de l’Ecole maternelle en particulier ; nous défendons un programme comme un véritable projet de cohérence éducative entre TOUS les acteurs.

Positions EPSF

Etablissements Publics des Savoirs Fondamentaux : que deviendront les directeurs (trices)?

Le projet de loi pour une école de la confiance, a été voté en en première lecture, à l’assemblée nationale. Un article prévoit la création d’établissements publics des savoirs fondamentaux, applicable à la rentrée 2019 et en fonction de critères différents.

Ces établissements regrouperaient « les classes d’un collège et d’une ou plusieurs écoles situées dans le même bassin de vie. »

Assises de l’école maternelle

Point de vue de l’AGEEM suite aux assises de l’école maternelle

L’obligation scolaire, pour les enfants de trois ans, annoncée lors des assises de l’école maternelle par Monsieur le Président de la République conforte l’idée que l’école maternelle est bien une école, l’école première. C’est reconnaitre toute son importance.

Un temps suffisant et spécifique de formation pour enseigner à l’école maternelle…

La réforme des rythmes scolaires

La réforme des rythmes scolaires

Réussir la réforme des rythmes scolaire
Agir ensemble, coopérer, communiquer, gagner en échanges humains au service de l’épanouissement et des apprentissages de l’enfant.

L'instruction obligatoire à 3 ans

L’obligation d’instruction scolaire à 3 ans : quels changements pour l’école maternelle ?

Un taux très important (97,5%) de scolarisation existe déjà pour cette tranche d’âge. Cela pourrait laisser supposer que cette mesure ne devrait pas engager de grands changements pour l’école maternelle…

 

Or, si la plupart des enfants sont déjà scolarisés, tous ne le sont pas de la même façon !

L'école maternelle que nous voulons

L'école maternelle que nous voulons

Les personnels, les parents et les associations qui constituent la communauté éducative, grands absents des assises ministérielles de mars 2018 ont créé un collectif pour organiser quelques mois plus tard, le 17 novembre 2018, le « Forum de l’école maternelle par celles et ceux qui la font vivre ».

Rencontres, débats, échanges ont permis de penser ensemble la scolarisation à l’école maternelle.

A l’école maternelle, la laïcité, pourquoi ? comment ?

A l’école maternelle, la laïcité, pourquoi ? comment ?

A l ‘école maternelle, il s’agit davantage de faire vivre la laïcité
que d’inculquer des notions encore trop abstraites pour des jeunes enfants.
Au travers des situations mises en œuvre dans les différents domaines du programme, nous pouvons amener les enfants à appréhender, comprendre les valeurs qui permettent le vivre ensemble.